Du mouvement au Syndicat national de l’édition

Publié le par
virginie
LogoSNE

Alors Pierre Dutilleul prendra la suite de Christine de Mazières au poste de délégué général du SNE au 31 mars 2016 , Hélène Wadowski passe le témoin de la présidence du groupe Jeunesse du Syndicat national de l’édition à Thierry Magnier.

Pierre Dutilleul

Pierre Dutilleul, Directeur délégué du groupe Editis et Président de la Fédération des Editeurs Européens (FEE) depuis juin 2014, prendra les fonctions de Directeur général du Syndicat national de l’Édition, le 31 mars 2016.

Il remplacera Christine de Mazières qui réintégrera la Cour des Comptes.

Vincent Montagne, Président, et les membres du bureau du SNE, remercient Christine de Mazières pour son engagement sans faille au service du livre et des éditeurs. Depuis son arrivée en mai 2006, Christine de Mazières a profondément restructuré le Syndicat, professionnalisé ses équipes et lui a permis de prendre collectivement les virages nécessaires liés aux profondes mutations que l’édition a connues avec notamment le développement du numérique. Elle a tout particulièrement œuvré pour l’obtention du prix unique du livre numérique, d’une TVA du livre harmonisée ou encore pour l’adaptation du contrat d’édition au numérique.

« Travailler auprès des éditeurs, et en particulier auprès de trois présidents successifs, Serge Eyrolles, Antoine Gallimard et Vincent Montagne, pendant ces dix années de transition numérique du plus important secteur de l’économie culturelle, et servir les valeurs du livre et de la lecture fut une expérience incroyablement passionnante et créative », déclare Christine de Mazières.

A l’heure où les enjeux du secteur s’internationalisent, l’arrivée de Pierre Dutilleul, lui-même éditeur, sera un atout pour permettre aux éditeurs français de faire entendre leur voix dans la défense du droit d’auteur notamment auprès des instances européennes.

« La proposition du Bureau du SNE et de son Président est un honneur, souligne Pierre Dutilleul. Je mettrai toute mon énergie, avec l’appui des équipes du Syndicat,  à défendre le droit d’auteur, la fiscalité du livre et plus généralement tout cet environnement de l’édition auquel j’appartiens depuis longtemps. »

Source : communiqué du SNE du 21 janvier 2016

Thierry Magnier

Après 7 ans de présidence du groupe Jeunesse du SNE, Hélène Wadowski est remplacée par Thierry Magnier, élu début février 2016 à l’occasion d’une réunion du groupe jeunesse.

Hélène Wadowski, Directrice de Flammarion Jeunesse, a largement dynamisé le groupe Jeunesse en organisant plus de dix « rencontres avec les éditeurs Jeunesse en région », en participant activement à la création du grand jeu national de lecture à voix haute « Les petits champions de la lecture » et en étant un membre actif des différentes actions de lobbying auprès de tous les acteurs de la chaîne du livre et des ministères. Vincent Montagne, Christine de Mazières, toute l’équipe du SNE et l’ensemble des éditeurs ont salué son engagement sans faille et la remercient vivement pour toute son implication. Elle a reçu l’insigne de Chevalier de l’ordre du Mérite par le Ministère de la Culture en décembre 2013.

Thierry Magnier prend donc les rênes de la présidence du groupe.

Thierry Magnier a commencé par être enseignant avant de devenir libraire, et de se tourner ensuite vers le journalisme littéraire. Il travaille pour les éditions Gallimard, comme rédacteur en chef de la revue Lire et Savoir, et assure la promotion des livres de jeunesse publiés chez Gallimard auprès des écoles. En 1998, il crée sa propre maison d´édition « les Éditions Thierry Magnier ». Depuis 2007, il est également le directeur de la branche jeunesse d´Actes Sud (baptisée Actes Sud Junior), puis du Rouergue et des éditions Hélium.

En janvier 2013, Thierry Magnier a été nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Dans le cadre de sa présidence, Thierry Magnier propose notamment d’instituer un prix de littérature jeunesse ado à l’automne, au moment de la remise des prix littéraires adultes ; d’initier les états généraux de la littérature de jeunesse en collaboration avec l’ensemble de acteurs de la chaine du livre ; de poursuivre le dialogue avec les ministères de la Culture et de de l’Éducation nationale pour renforcer la visibilité de la littérature jeunesse.

Source : communiqué du SNE du 4 février 2016

Haut de page