Novembre : rendez-vous avec le Mois du film documentaire

Publié le par
virginie
Web_MDD_2017_COUV
Du 1 novembre 2017 au 30 novembre 2017

Le Mois du film documentaire est une manifestation nationale annuelle coordonnée par Images en bibliothèques.

Depuis 2009, le CRL Midi-Pyrénées assure la coordination du Mois du film documentaire sur les 8 départements de son territoire.

La dix-huitième édition du Mois du film documentaire se décline dans l’ensemble de la région Occitanie grâce au travail de coordination du Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées, de Languedoc-Roussillon Cinéma et de Languedoc-Roussillon livre et lecture.

Plus de 400 rendez-vous proposés au mois de novembre, autant de zooms qui nous éclairent sur l’état du monde à ne pas manquer dans plus de 165 communes de notre vaste région !

Programmation 2017 – côté ouest

Cette année, en Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot,
Hautes-Pyrénées, Tarn et Tarn-et-Garonne,
plus de 250 rendez-vous vous attendent dans 111 communes !

Une programmation dense à retrouver dans les bibliothèques (projections gratuites) mais aussi les espaces culturels et salles de cinéma, qui fait notamment la part belle à des documentaires issus de la production régionale.

Lire en grand format

Unitag_QRCode_Mois_du_Film_Documentaire_2017_LR2LToutes les séances sont susceptibles d’être modifiées, pensez à vérifier les horaires et les salles de projection sur le site moisdudoc.com via ce flashcode

Ressources de l’édition 2017

Télécharger le programme du Mois du film documentaire 2017

Télécharger le calendrier des séances en novembre en Midi-Pyrénées

Temps forts 2017

Web_MDD_2017_TEMPSFORTS

SÉANCE D’OUVERTURE
Aude  / Gard  / Hérault / Lozère  / Pyrénées-Orientales
Samedi 28 octobre à 16 h à Montpellier
dans le cadre du 39e festival Cinemed

Vivre avec son œil  de Nais Van Laer
Des violences traumatiques de la guerre d’Algérie aux rituels chamaniques des peuples autochtones de Sibérie, le photographe Marc Garanger a révélé des regards insoumis. Avides d’une dignité qu’on ne leur reconnaissait pas. Ce portrait d’une grande sensibilité nous rappelle que la fin du colonialisme historique n’a pas marqué la fin des entreprises de domination.

Sélection : Festival Regards sur le Cinéma du Monde (Paris) 2017, Festival International du Film de Femmes de Créteil 2017 – section Liberté(e)s de voir, Festival du Film Français de Belo Horizonte (Brésil) 2017. Diffusion en cours.

***

SOIRÉE DE CLÔTURE
Ariège / Aveyron / Haute-Garonne / Gers / Lot / Hautes-Pyrénées /
Tarn / Tarn-et-Garonne

 JEUDI 30 NOVEMBRE à 18 H à CAHORS
Cinéma le Quercy (871 rue Émile Zola à Cahors)

projection du documentaire
HISTOIRES DE LA PLAINE de Christine Seghezzi
suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

Projection sur invitation dans la limite des places disponibles – réservation obligatoire au 05 65 30 17 74

Cette soirée est le fruit d’un partenariat entre le Communauté d’agglomération du Grand Cahors et sa médiathèque, le cinéma le Quercy de Cahors et le CRL Midi-Pyrénées.

Histoires de la plaine de Christine Seghezzi
France, Argentine | 2016 | 72  min | VOST | Zeugma Films, 8h13 prod., Cruz del Sur, Le Fresnoy
Dans la pampa argentine, les terres autour de Colonia Hansen sont parmi les plus fertiles au monde. Pendant longtemps, des millions de vaches y vivaient en plein air. On disait que la meilleure viande de bœuf était argentine. Aujourd’hui d’immenses champs de soja transgénique ont pris la place des cheptels et couvrent la plaine jusqu’à l’horizon…
Histoires de la plaine remue ces terres pour en faire jaillir des histoires qui racontent des massacres et des disparitions du passé. Des récits qui font écho à la survie et à la résistance des derniers habitants face à la destruction de l’environnement, des animaux et des hommes par la monoculture et les pesticides.
Histoires de la plaine est sélectionné au FICMA (Barcelona International Environmental Film Festival) du 2 au 11 novembre 2017

Christine Seghezzi
Christine Seghezzi n’a jamais voulu s’enfermer ni dans le tout petit pays où elle est née (le Liechtenstein), ni dans une langue – elle en parle quatre -, ni dans une discipline. Elle pratique la photographie. En théâtre, elle a collaboré avec plusieurs metteurs en scène, soit comme traductrice, soit comme assistante de création et de mise en scène, et particulièrement avec Jorge Lavelli au Théâtre de la Colline.
Elle est entrée dans le cinéma par les Ateliers Varan, école de documentaire reconnue, avec un film d’une grande simplicité Chair de ta chair. Son cinéma ne s’enferme dans aucun genre, le portrait avec Stéphane Hessel, le retour sur son pays natal (minimal land) et, depuis quelques années, des films fresques sur l’Argentine, un de ses pays d’adoption, à Buenos Aires avec Avenida Rivadavia, en plein cœur de la pampa argentine et de la colère du peuple avec Histoires de la plaine.

sur invitation

Haut de page