Portrait d'Albert Camus

Spectacle : "Camus l'Africain"

La Compagnie théâtrale de la Mer présente sa nouvelle pièce de théâtre "Camus l'Africain" les 23 et 24 janvier prochains.

23
24 janvier 2019
Domaine de Bayssan
Voir le plan

Camus l'Africain : une pièce de théâtre de la Compagnie théâtrale de la Mer

  • Mercredi 23 janvier à 20h30
  • Jeudi 24 janvier à 19h00

Textes : Albert Camus / Moni Grégo
Avec Yves Ferry
Adaptation/Mise en scène : Moni Grégo

Théâtre Sortie-Ouest - Hérault-Culture 
Domaine de Bayssan, Route de Vendres 34500 Béziers
> Durée 1h15 - Réservations au 04 67 28 37 32

Avec le texte de Moni Grégo Un père pied-noir (éd. l’Harmattan), et des fragments de textes d’Albert Camus aux éditions Gallimard.

Équipe

  • Éclairages : Jean-Baptiste Herry
  • Régie son : Jean-Marie Pérez.
  • Espace : Hervé Di Rosa, Jean-Pierre Le Bail. Colonnes Daniel Ohana
  • Images, graphisme : Laurence Gaignaire de lalu création
  • Administration : Madeleine Comparot.

Le père est un ouvrier pied-noir qui s’adresse à son fils aujourd’hui. Le poète, qui dira des fragments de Noces, L’Été, L’envers et l’endroit, L’Homme révolté, Le discours de Stockholm… est plus à l’image d’un écrivain. Tous deux, interprétés par un seul et même acteur, vont évoquer, chacun à leur manière, un pays aimé, l’Algérie, une terre de naissance inoubliable. Il s’agit de faire vivre un peu de la mémoire que certains pieds-noirs pourraient avoir envie de transmettre et  d’accomplir un tout petit premier pas dans les voies du dire, le plus respectueux et délicat possible.

« LE PÈRE : 1962, partis de Bône nous arrivions à Dunkerque. 1962, la France ! L’hiver venu, la mer avait gelé. Des retours… de bâton… des coups… de bâton… oui… beaucoup d’entre nous se sentaient… battus ! Des coups, certains réalisaient, enfin, qu’ils avaient dû en donner, parfois, sans même s’en rendre compte. D’autres ne pouvaient pas concevoir que leur présence heureuse, fertile, abondante… pouvait être considérée comme une insulte à… au… au pays ! La bonté de quelques rares Pieds-Noirs indépendantistes restés sur place. Oui, la bonté elle même n’arrivait pas à atteindre ces nouveaux algériens, parce qu’elle avait l’air de venir… d’un ailleurs… inimaginable... d’un ailleurs d’où la bonté était exclue. » 
Moni Grégo, Un père pied-noir (éd. L'Harmattan)

« LE POÈTE : Cher Monsieur Germain, j'ai laissé s'éteindre un peu le bruit qui m'a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler de tout mon cœur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n'ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j'en ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j'étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. Je ne me fais pas un monde de cette sorte d'honneur. Mais celui-là est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez été, et êtes toujours pour moi, et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le cœur généreux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l'âge, n'a pas cessé d'être votre reconnaissant élève. Je vous embrasse de toutes mes forces. » 
Lettre d'Albert Camus à son instituteur après la réception de son Prix Nobel

Contact : Compagnie Théâtrale de la Mer

16 Rue Gambetta 34200 Sète
Tél :

Contact

Organisateur
Compagnie de l Mer
Téléphone
04 48 08 49 61
Email
compagniedelamer@yahoo.fr
Adresse

16 Rue Gambetta
34200 Sète

43.307637014969, 3.207117