Un éditeur, deux poétesses, une rencontre !

Publié le par
virginie
Rodney_Saint-Éloi_2012-04-15
Le 28 juin 2018

Femmes innues : Une nouvelle histoire pour les Premières Nations
Avec Joséphine Bacon, Natasha Kanapé Fontaine, en complicité avec Rodney Saint-Éloi

Jeudi 28 juin 2018 à 19h
Librairie Des livres et vous
Sarrant

Deux femmes innues. Deux poètes. Joséphine Bacon et Natasha Kanapé Fontaine dialoguent en poésie. Nomadisme, transmission, résistance, sagesse, condition des femmes autochtones, parcours poétique et politique…
Ce dialogue prend la forme d’une rencontre-spectacle où nous découvrons les imaginaires des Premières Nations du Québec.

Au milieu de ces deux auteures innues, Rodney Saint-Eloi, écrivain et éditeur de Mémoire d’encrier (maison d’édition située à Montréal) qui fête son 15e anniversaire, nous racontera les complicités et les aventures en édition pour pouvoir faire monde.

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit, née en 1947. Réalisatrice et parolière, elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole. Joséphine Bacon dit souvent d’elle-même qu’elle n’est pas poète, mais que dans son cœur nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l’écho des anciens qui ont jalonné sa vie.

Née en 1991, Natasha Kanapé Fontaine est Innue, originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Poète-interprète, comédienne, artiste en arts visuels et militante pour les droits autochtones et environnementaux, elle vit à Montréal. Elle s’inscrit dans la résurgence de la jeunesse autochtone actuelle.

Rodney Saint-Éloi, poète, écrivain, essayiste, éditeur, né à Cavaillon (Haïti), il est l’auteur d’une quinzaine de livres de poésie, dont Je suis la fille du baobab brûlé (2015, finaliste au prix des Libraires, finaliste au Prix du Gouverneur général), Jacques Roche, je t’écris cette lettre (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il dirige plusieurs anthologies. Il a publié Haïti Kenbe la! en 2010 chez Michel Lafon. Pour la scène, il a réalisé plusieurs spectacles dont Les Bruits du monde, les Cabarets Roumain, Senghor, Césaire, Frankétienne. Il est l’auteur de l’essai Passion Haïti (Septentrion, 2016). Lui a été décerné le prestigieux prix Charles-Biddle en 2012. Il a été reçu en 2015 à l’Académie des lettres du Québec. Il dirige la maison d’édition Mémoire d’encrier qu’il a fondée en 2003 à Montréal.

Haut de page