UniverCité : Savoirs insolites / « Insoutenables longues étreintes »

Publié le par
virginie
Insoutenables_Longues_Etreintes
Le 8 décembre 2018
de 10h00 à 12h00

« C’EST QUOI UNE PIÈCE ? »
Samedi 8 décembre 2018, 10h, ThéâtredelaCité (Halles de la Cité)
1 rue Pierre Baudis – Toulouse
Entrée libre, réservations au 05 34 45 05 05

On va au théâtre pour voir des pièces, d’accord, mais c’est quoi une pièce de théâtre au juste ? Et puis, le théâtre n’a pas l’apanage des pièces. Nous sommes entourés de pièces : pièces de maison, pièces de monnaie, pièces de boucher, pièces mécaniques, pièces d’art visuel… Alors, une pièce, qu’est-ce que c’est ? Pour tenter de répondre à cette question (simple qu’en apparence), des créateurs, des fabricants de pièces sont invités à venir échanger sur leur savoir-faire afin de nous révéler les secrets de ces petites et grandes choses qu’ils confectionnent pour être habitées, manipulées, regardées…

A l’occasion de la représentation du 4 au 21 décembre 2018 d’Insoutenables longues étreintes, comédie dramatique d’Ivan Viripaev mise en scène par Galin Stoev, le public est invité à prendre part à un échange insolite autour de la question « C’est quoi une pièce ? » en présence de
* Stefane Henriques, artiste street art,
* Marlène Navarro, experte en production aéronautique et transfert industriel,
* Constance Ringon, architecte et docteure en architecture,
* Galin Stoev, (artiste directeur du ThéâtredelaCité,
* Ivan Viripaev, auteur d’Insoutenables longues étreintes.

Rencontre conçue et animée par le ThéâtredelaCité et le groupe de recherche CAS (Université Toulouse Jean Jaurès) — représenté par Émeline Jouve – en partenariat avec Occitanie Livre et Lecture.

***

A propos d’Insoutenable longues étreintes

Je lis cette histoire comme un voyage initiatique au cours duquel, pour accéder à la lumière, il faut d’abord descendre dans les ténèbres les plus profondes et même traverser la mort.

C’est une quête effrénée du plaisir à tout prix, une recherche d’intensité par le sexe, la drogue, la violence mais qui dévoile surtout une désorientation et une perte de repères. Tout cela, avec le désir profond de trouver du sens, de l’amour et de la liberté. C’est un voyage qui, avec humour, tendresse et poésie nous renvoie à nos propres questions sans réponse.

Galin Stoev

Haut de page