Parmi les ressources proposées dans le bouquet jeunesse, nous avons sélectionné les livres numériques de l’éditeur pure-player Goodbye Paper.  Au total, 7 histoires sont donc proposées  à nos jeunes lecteurs.

En collaboration avec Bernadette ma collègue du secteur jeunesse, nous avons choisi de vous présenter deux histoires, celle de Marcel le cochon qui avait peur de se salir et de Léo l’oiseau qui avait peur du vide toutes deux écrites par Frédérique Agnès et illustrées par Arnaud Bouron

Marcel le cochon qui avait peur de se salir

Marcel est un petit cochon qui déteste la saleté. Curieux pour un cochon ! Pour éviter de se salir, Marcel évite scrupuleusement les flaques de boue, refuse de jouer en plein air avec ses amis ; quant au repas quotidien qu’il partage avec ses homologues cochons dans l’auge de la ferme, c’est un véritable cauchemar ! Pauvre Marcel ! Mais sa rencontre avec Ninon le crapaud et Simon le canard va changer la vie du petit cochon ; Grâce à ses nouveaux amis il va découvrir la joie du bain et de la toilette quotidienne ! Pour ne pas être sale, il suffit de se laver ! Quoi de plus simple ! Marcel peut donc désormais vivre comme les autres cochons, jouer avec ses amis sans avoir peur de se salir. Un bon bain et hop, adieu la saleté !

L’histoire s’adresse aux enfants agés de 4 ans et +. Elle est disponible en français et en anglais. Le texte s’affiche en regard de l’illustration. Possibilité d’activer ou non la lecture à voix haute et la musique. La version française est lue par Jean Pierre Marielle. Quant à l’image elle est dépourvue d’interactivité. Le lecteur ne peut donc pas interagir avec les illustrations, ce qui est un peu dommage. Il se contentera de tourner la page en passant le doigt sur l’image à droite de l’écran . Soulignons toutefois que l’ absence d’interactivité et la simplicité de l’animation présentent l’avantage de ne pas parasiter la lecture du texte ou d’interrompre le déroulement de l’histoire qui reste au premier plan.

Parmi les 3 jeux qui viennent compléter l’histoire (puzzle, mémory et méli-mélo), j’ai beaucoup apprécié le méli-mélo qui permet à l’enfant de recomposer l’histoire qu’il vient d’entendre en mettant dans l’ordre les différentes vignettes de l’illustration. Une fois ces vignettes rangées, il peut alors lancer la lecture de l’histoire et voir si sa composition est bien fidèle à la version originale.

Bernadette du secteur jeunesse nous présente « Léo l’oiseau qui avait peur du vide » :

Une petite histoire sympathique sur la peur et le courage. Léo, l’oisillon, se retrouve paralysé au bord du nid, il n’arrive pas à se lancer comme ses frères au matin du grand envol familial.

Il n’y a pas d’interactivité dans le cours de l’histoire. L’enfant peut juste choisir la langue (français ou anglais), d’activer ou pas la voix du narrateur et la musique, de naviguer dans les pages. Les animations sur l’image sont vraiment minimes et le numérique n’apporte pas vraiment de plus-value à l’histoire. Trois jeux complètent l’histoire : un mémory, un méli-mélo et un puzzle.

« »