Articles avec le tag : nettoyage


Cybook Odyssey - Version 2013 Il y a quelques temps, deux de nos Cybook Odyssey achetées en 2012 sont parties en SAV pour des soucis de dysfonctionnements. Bookeen nous a alors renvoyé deux autres Odyssey, plus récentes. Ce sont des Cybook Odyssey version 2013 qui présentent quelques différences avec la version 2012 : bouton de démarrage plus ergonomique, bandeau d’état sur les écrans de veille ou de mise hors tension… Modification également de la façon de nettoyer les fichiers temporaires et autres traces de lectures des usagers.

Rappel pour ceux qui n’auraient pas suivi (!) : entre chaque prêt, j’intercepte les liseuses pour vérifier qu’elles fonctionnent correctement, pour vérifier le niveau de la batterie, mais aussi et surtout pour nettoyer les fichiers temporaires. Ce nettoyage sert à supprimer toutes les traces d’utilisation de la liseuse : dernière page lue sur chaque livre, signets, notes… Tout ce que le lecteur précédent aurait pu faire de personnel, en somme.

Donc, nouvelle méthode pour le nettoyage des fichiers temporaires de l’Odyssey 2013 (et au passage, un grand merci à Nicolas Rouault de chez Bookeen qui m’a donné toutes ces astuces !)

Liseuses en charge

Le temps de prêt d’une liseuse est identique à celui des autres documents des médiathèques de l’Albigeois : l’usager l’emprunte pour 3 semaines. Depuis le mois de septembre, les machines sont prêtées sans les câbles USB ; la batterie est censée tenir durant ce temps de prêt.

Entre chaque prêt, j’intercepte les liseuses pour vérifier qu’elles fonctionnent correctement, pour vérifier le niveau de la batterie, mais aussi et surtout pour nettoyer les fichiers temporaires. Je ne sais pas si ma méthode serait « homologuée » par les fabricants des machines concernées, mais elle est rapide et elle fonctionne très bien !

Ce nettoyage des fichiers temporaires sert à supprimer toutes les traces d’utilisation de la liseuse : dernière page lue sur chaque livre, signets, notes… Tout ce que le lecteur précédent aurait pu faire de personnel, en somme.

Liseuse dans son petit sachet

J’ai toujours manqué d’imagination pour les introductions un peu rigolotes et « aguichantes ». On va donc faire comme si je venais de vous proposer l’introduction du siècle.

Aujourd’hui, on va parler du circuit de prêt des liseuses.

En achetant des liseuses, j’imaginais bien qu’il y aurait quelques bricoles techniques à faire ou à vérifier sur les machines entre chaque prêt, mais j’avoue que je n’en avais qu’une vague idée. La période de médiation envers les collègues m’a été extrêmement utile à ce niveau-là.

Résumons pour ceux qui n’auraient pas lu l’article : chaque collègue a eu l’obligation de tester la machine, de se retrouver en « tête-à-tête » avec elle. L’objectif n’était pas de les contraindre à apprécier ce mode de lecture, mais uniquement de les inciter à émettre un avis personnel résultant d’une vraie pratique de la lecture numérique. J’avais alors téléchargé des textes courts pour qu’ils puissent lire au moins un texte en intégralité.

Cette période de médiation pour les collègues m’a permis de faire une première évaluation sur les besoins et les « risques » du prêt de liseuse :

iPad - Supression des cookies Une chose est certaine : il ne faut pas être un(e) maniaque de la propreté si on veut gérer sereinement un parc de tablettes. Les écrans tactiles sont vraiment très salissants…

Les tablettes – 3 iPad et 3 Galaxy Tab – sont en consultation sur place (mais le prêt est quand même enregistré sur la carte adhérent). Elles ne sont pas attachées, ce qui permet à chacun de s’installer où bon lui semble dans la structure. Les usagers ont accès à des applications ; ils peuvent également se connecter à Internet. Ce sont ces connexions à Internet qui nécessitent quelques petites manipulations au quotidien : suppression des cookies et autres traces de connexion.

Fièrement propulsé par WordPress et le CRL Midi-Pyrénées.